Solimmo

Credit Photo : Tous droits réservés © magimmo

Enfin une agence immobilière vraiment solidaire

Quelle offre ?

La même qu’une agence immobilière (location ou vente de biens immobiliers, y compris et peut-être en priorité des locaux professionnels)

Pour quels publics ?

  • Des locataires acteurs d’une économie plus solidaire
  • Des propriétaires qui veulent louer de préférence à des personnes impliquées professionnellement dans des projets au service de la société

Pour répondre à quels besoins ?

  • Mettre l’immobilier au service d’un développement solidaire alors qu’il est souvent un facteur d’exclusion à cause de l’augmentation des prix
  • Ainsi les personnes qui ont des projets innovants, pas forcément très rentables à court terme, et peu de moyens, sont encouragés à s’orienter vers des entreprises plus riches et des activités plus rémunératrices

Quelles conditions de réussite ?

  • Constituer un réseau de généreux propriétaires
  • Bénéficier du soutien institutionnel pour rassurer les propriétaires et faciliter la diffusion du projet
  • Bien connaître le métier d’agent immobilier

Quelles expériences similaires ou inspirantes ?

Pour les jeunes, à l’initiative des foyers de jeunes travailleur
www.clajrodez.org

Il existe des initiatives similaires dans toute la France,

par exemple : www.cllaj.asso.fr/ et un réseau national : www.uncllaj.org

Contact

  • Identité : Frédéric Gay
  • Email : [cryptex][/cryptex]
  • Motivation : usager du service

1er Apéro dédié Solimmo

6 thoughts on “Solimmo

  1. Pierre Deherly, V-P d’IES est en train de monter un projet d’agence immobilière sociale sur un modèle déjà existant dans le Nord (?)

  2. Je trouve l’idée excellente. Pourrait permettre entre autre de trouver des locaux commerciaux très bien positionnés en terme de zone de chalandise, et dans des conditions acceptables pour des structures de commerce équitable qui ne peuvent pas jouer « dans la même cour » que des commerçants patentés.

  3. Personnellement, je peux proposer un accueil type « gîte urbain » et « chambre d’hôtes », pour des acteurs de l’ESS de passage ( Démarches- conférences- formation-etc….) de une nuit à 3 mois.. à Toulouse dans le quartier des Minimes, avec toutes les commodités et à des tarifs adaptables aux possibilités des personnes.

  4. Un riche propriétaire peut garder la nue propriété et céder l’usage d’un local ou d’une partie : la valeur total du bien mis a disposition est déduite de l’ISF.
    Il est en plus possible de transformer le loyer offert en don et de déduire un partie des impôts. Ca peut en motiver et booster ce joli projet non ?
    Louis-Marie Blanchard
    District-Solidaire
    Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.